Les moufles de Petit Chaperon

Inés Almagro & Mikel Mardones

ISBN: 978-84-9871-357-2

 

Ce conte a connu un large éventail de versions au-delà

de Perrault ou des frères Grimm. Roald Dahl ou Gianni

Rodari l’ont revisité avec humour pour habiller en jaune

le Petit Chaperon rouge ou le munir d’une arme pour

obtenir un manteau bien chaud en peau de loup.

14,00

INFORMACIÓN

Páginas: 36 pages

Encuadernación: cartonnée

Medidas: 25x23 cm

Publicación: octobre 2012

 

Ce conte a connu un large éventail de versions au-delà

de Perrault ou des frères Grimm. Roald Dahl ou Gianni

Rodari l’ont revisité avec humour pour habiller en jaune

le Petit Chaperon rouge ou le munir d’une arme pour

obtenir un manteau bien chaud en peau de loup.

Dans cette réinterprétation du classique, l’auteur et l’illustrateur

jouent avec la double complicité du lecteur et de l’héroïne

du conte. On présuppose que les deux connaissent le

développement de la version populaire plus répandue.

L’histoire ne se déroule pas comme d’habitude, ce qui

déroute le lecteur et l’héroïne. L’auteur la situe à côté du

lecteur qui se pose les mêmes questions qu’elle face aux

évènements et au comportement inusité des personnages.

L’originalité de cette version est renforcée par le travail de

Mikel Mardones. D’abord, l’illustrateur brise l’archétype

physique qui fait partie de l’imaginaire collectif d’une fille

aux tresses blondes et au visage doux en incorporant

des personnages amusants et extravagants : un hibou et

un cochon. Avec ces deux compagnons de voyage du

Petit Chaperon rouge, l’illustrateur enrichit la galerie de

personnages (limités au loup, au bûcheron et à la grand-mère)

et offre une histoire parallèle, qui nous invite à

faire des relectures. Il dit qu’ils sont « des observateurs

curieux » qui ne dérangent pas la randonnée de la petite

jusqu’à la maison de sa grand-mère.

« Le parcours que fait Petit Chaperon rouge est un soliloque presque ininterrompu jusqu’à la fin. C’est pour cela que, les endroits par où elle passe devaient jouer un rôle principal et avoir une certaine personnalité ».

Mardones crée une atmosphère onirique par le biais de

la pigmentation fluide qui étaye la forme et le volume. Il

exécute ses illustrations tout d’abord au fusain. À la fin, il

applique des couches épaisses de peinture en essayant

d’éviter les retouches, « même si elles sont toujours

nécessaires », comme les contes classiques.

Auteur Inés Almagro

Illustratrice Mikel Mardones

Traduction de l’espagnol Marion Duc

 

Últimos productos